• Glupz Rédac chef

Enfant stressé: 3 méthodes pour lui à apprendre à mieux gérer ses émotions

Certains enfants sont particulièrement sensibles, d’autres peuvent avoir tendance à angoisser très facilement. Quelle que soit la situation de votre bambin, nous vous proposons de découvrir dès maintenant 3 méthodes qui l’aideront à mieux gérer ses émotions pour mieux vivre au quotidien.

La météo intérieure pour comprendre ses émotions

La première méthode que nous vous proposons d’apprendre à votre enfant est appelée “la météo intérieure”. Bien connue des habitués de la méditation, elle se pratique très simplement. Choisissez un moment bien précis de la journée, que ce soit au réveil ou en se brossant les dents, votre enfant doit pouvoir l’intégrer à l’une de ses routines pour que cela devienne une habitude non-contraignante.

Demandez-lui alors de choisir comment il se sent. S’il est de bonne humeur, joyeux ou toute autre émotion positive il pourra l’associer au beau temps. S’il est angoissé, stressé ou inquiet, il y aura alors quelques nuages. De la même façon lorsqu’il est triste, en colère ou qu’il ressent une émotion négative et difficilement contrôlable, il pourra alors dire qu’il fait de l’orage.

Le but de l’exercice sera d’apprendre à votre enfant à identifier ses émotions. Il pourra alors comprendre que chacune d’entre elles est passagère et qu’il ne peut pas forcément la contrôler. Lorsque le temps est maussade dans sa météo intérieure, n’hésitez pas à lui rappeler qu’il n’y peut rien et que ce n’est pas grave, il suffit parfois d’attendre un peu pour les nuages passent leur chemin.

Un tableau des routines pour rassurer

Les enfants ont souvent besoin de ritualiser quelques moments. Que ce soit le soir au coucher ou le matin pour bien démarrer la journée, ils apprécient d’avoir des repères sur ce qu’ils doivent faire et dans quel ordre. Une routine détaillée et affichée sur votre frigo peut être un support sympathique auquel votre enfant viendra se référer. Savoir que cette simple organisation est présente peut parfois suffire à le rassurer et lui permettre de moins s’angoisser.

Toutefois, nous vous conseillons de ne pas faire figurer d’horaire sur cette routine. En effet, la vie étant faite d’imprévu, vous ne pourrez peut-être pas manger absolument tous les soirs exactement à la même heure par exemple. Si cela ne perturbera pas certains petits, d’autres pourraient au contraire y voir une nouvelle source d’angoisse.

Mieux vaudra donc utiliser les routines de manière temporaire et les faire disparaitre lorsque votre enfant les appliquera sans même les regarder.

Un petit pot de calme

Lorsqu’une bouffée d’angoisse (ou même de colère ou de tristesse) vient submerger un enfant, il est facilement désemparé et ne sait pas comment s’apaiser. Pour lui venir en aide tout en le laissant être autonome, vous pouvez lui proposer la fabrication d’un petit pot de calme. Pour cela vous aurez besoin d’un pot en verre vide et propre, de colle liquide, de colle forte, de paillettes et d’eau tiède.

Commencez par remplir la moitié du pot avec de la colle liquide. Ajoutez un grand nombre paillettes, puis compléter le pot avec de l’eau tiède. Mélangez bien le tout puis collez le couvercle du pot. Lorsque le couvercle est bien fixé, votre enfant peut commencer à utiliser son pot de calme.

Pour cela, il lui suffit de le secouer lorsqu’il se sent mal, puis de le regarder jusqu’à ce que les paillettes se figent en pensant à des bons moments ou des choses agréables. Si vous ne souhaitez pas fabriquer de pot, l’utilisation d’une boule à neige peut remplacer le processus, mais durera moins longtemps.

L’avantage de cette méthode sera d’aider votre petit à retrouver son calme par lui-même. Il apprendra ainsi à s’apaiser et sera ensuite capable de contrôler ses ressentis sans ce support.

 
Untitled design (18).png
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

©2020 par Les Ptits Monstres.